Association Internationale des Universités
La Voix de l'Enseignement Supérieur dans le monde
EN  |   FR
Twitter Linkedin Youtube
istanbul escort

Accueil

Actualités

  • UIL-IAU enquête mondiale sur la contribution de l’enseignement supérieur à l’apprentissage tout au long de la vie

    Higher Education Institutions are invited to take part in a Global Survey on Lifelong Learning : deadline extended to 15 December !

    Grâce à sa vaste expertise collective, son mandat d’éducation et son large éventail de production de connaissances et d’innovation, le secteur de l’enseignement supérieur constitue un potentiel énorme pour la promotion et la mise en œuvre de l’éducation et de l’apprentissage tout au long de la vie. Pourtant, l’étendue de l’implication des universités et autres établissements d’enseignement supérieur (EES) dans l’apprentissage tout au long de la vie, leurs approches stratégiques et les moyens pratiques de s’engager dans l’apprentissage tout au long de la vie, restent insuffisamment étudiés au niveau international.

    L’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL), en collaboration avec l’Association internationale des universités (AIU), l’Université ouverte de Shanghai (SOU), l’Institut international de l’UNESCO pour la planification de l’éducation (UNESCO-IIEP) et l’Institut international de l’UNESCO pour l’enseignement supérieur en Amérique latine et dans les Caraïbes (UNESCO-IESALC), lance une enquête mondiale afin de combler ce fossé. L’enquête vise à développer une base de connaissances solide sur la manière dont les EES contribuent à la mise en œuvre de l’apprentissage tout au long de la vie et sur la mesure dans laquelle ils le font, à promouvoir la mise en place de parcours d’apprentissage flexibles, à s’engager auprès de la communauté ainsi qu’à faire progresser le développement de l’apprentissage tout au long de la vie en tant que domaine de recherche.

    Les résultats de l’enquête seront publiés dans un rapport de recherche complet, comprenant une évaluation des niveaux actuels d’engagement des EES dans l’apprentissage tout au long de la vie, l’identification des domaines dans lesquels des interventions supplémentaires sont nécessaires et des recommandations pour la contribution des EES à l’apprentissage tout au long de la vie. Les résultats de l’enquête alimenteront la Conférence mondiale de l’UNESCO sur l’enseignement supérieur en 2021. Ils seront largement diffusés aux États membres de l’UNESCO, aux programmes et aux agences spécialisées des Nations Unies, aux ministères de l’éducation, aux universités et aux autres EES, ainsi qu’aux organisations nationales et internationales concernées, afin d’éclairer l’élaboration des politiques et des approches pratiques de l’engagement des EES dans l’éducation et la formation tout au long de la vie.

    L’enquête servira de base à d’autres recherches sur le sujet dans le cadre d’un projet de recherche global sur "La contribution des établissements d’enseignement supérieur à l’apprentissage tout au long de la vie", mené par l’UIL et le SOU en 2020-2021.

    L’enquête est ouverte à toutes les universités et autres établissements d’enseignement supérieur du monde jusqu’au 15 décembre 2020. Elle est disponible en anglais, arabe, chinois, espagnol et français.

    Tous les chefs d’établissements d’enseignement supérieur sont invités à participer à l’enquête en soumettant une réponse consolidée par établissement.

    >> PARTICIPEZ A L’ENQUETE

    Lianne Guerra




  • La transformation numérique de l’enseignement supérieur

    Les membres de l’AIU sont invités à participer à la phase finale de l’élaboration d’une nouvelle déclaration de principe sur la transformation de l’enseignement supérieur à l’ère numérique

    La transformation numérique de l’enseignement supérieur est l’une des principales priorités stratégiques de l’Association Internationale des Universités (AIU). La pandémie a accéléré cette transformation de manière exponentielle et nous nous trouvons à un moment important qui exige une réflexion approfondie sur la manière dont elle affectera l’avenir de l’enseignement supérieur et sur la meilleure façon de se préparer à une transformation éthique et responsable.

    Au cours des deux dernières années, l’AIU a travaillé avec un groupe consultatif d’experts de l’AIU (GCE) - composé d’experts et de membres du Conseil d’administration de l’AIU de différentes parties du monde - pour élaborer une déclaration de principes permettant un terrain d’entente universel. Cette déclaration peut être considérée comme la colonne vertébrale ou la boussole éthique et responsable qui doit sous-tendre et guider la transformation numérique de l’enseignement supérieur et de la société.

    Aujourd’hui, l’AIU est ravie de présenter le projet de Déclaration et invite tous ses membres à l’examiner et à faire part de leurs commentaires d’ici le 1er novembre 2020. Tous les détails sont fournis sur la page de couverture de la déclaration.

    >> DECOUVREZ LA DECLARATION




  • L’impact du COVID-19 : perspectives étudiantes et institutionnelles

    Les auteurs établissent un parallèle entre les réponses des étudiants et celles des établissements d’enseignement supérieur (EES), et arrivent à la conclusion que même si les deux perspectives sont différentes, elles restent complémentaires. Cette réflexion commune explore plusieurs aspects de l’impact du COVID-19 dans l’enseignement supérieur, notamment : les échanges d’étudiants, la communication entre les établissements d’enseignement supérieur et les étudiants, le passage à l’apprentissage en ligne et le soutien aux étudiants.

    Nous remercions Joana Ribau Leite, agent de liaison pour la qualité de l’éducation, Erasmus Student Network, et Giorgio Marinoni, directeur, HE et internationalisation, Association internationale des universités, pour leur contribution à ce document.

    >> LIRE L’ARTICLE (en anglais) <<

    istanbul escort



  • Un podcast sur "les objectifs de développement durable et l’enseignement supérieur"

    " Voices of Academia ” est une plateforme permettant aux universitaires de partager leurs opinions et mettre en avant le rôle de l’enseignement supérieur dans le développment de nouvelles politiques, ainsi que son engagement envers les objectifs de développement durable (ODD) définis par l’Agenda 2030 des Nations Unis.

    La secrétaire générale de l’AIU, Hilligje van’t Land, et César Wasen, directeur des affaires internationales à l’Université du Qatar (Membre de l’AIU) ont été invités pour le tout premier épisode de la série, dédié au thème "les objectifs de développement durable et l’enseignement supérieur". Ils ont notamment discuté des initiatives entreprises par différentes universités à travers le monde pour aider la société à atteindre les ODD et ont expliqué pourquoi les ODD sont aussi importants pour l’enseignement supérieur que l’enseignement supérieur pour l’avancement des ODD.

    L’épisode est disponible sur Spotify, Apple Podcasts, Goodle Podcasts, Soundlcloud et Youtube !

    ➨ ECOUTEZ LE PODCAST (en anglais)

    istanbul escort



  • Série de webinaires : le futur de l’enseignement supérieur



  • Pam Fredman présente l’Association Internationale des Universités dans un Podcast

    Interlace PODCAST est une plateforme de podcasts visant à encourager les débats et les échanges entre profesionnels autour du thème de l’internationalisation de l’enseignement supérieur.

    La présidente de l’AIU, Pam Fredman a été invitée à présenter le travail de l’Association Internationale des Universités et à expliquer l’histoire de l’Assocation, sa mission et ses valeurs, ainsi que la raison pour laquelle le rôle de l’Association est d’une importance primordiale en ces temps de crise mondiale. Pam Fredman a aussi souligné l’importance du réseautage et de la mobilité : l’enseignement supérieur, la recherche et le savoir doivent rester connectés.

    "En rejoignant l’Association Internationale des Universités, les établissements d’enseignement supérieur et leurs organisations peuvent faire pertie intégrante de la construction de la communauté mondiale de l’enseignement supérieur" - Pam Fredman, IAU President

    >>ECOUTEZ LE PODCAST<<  !

    >> Pas encore Membre de l’AIU ?

    REJOIGNEZ-NOUS




  • L’AIU rejoint la coalition mondiale pour l’éducation lancée par l’UNESCO

    L’AIU s’associe avec l’UNESCO et des partenaires du monde entier pour assurer une #ContinuitéPédagogique. La coalition mondiale pour l’éducation lancée par l’UNESCO a pour but de faciliter un apprentissage inclusif pour les enfants et les jeunes pendant cette période soudaine et sans précédent, d’interruption éducative. Cela se traduit par trois objectifs principaux : soutenir une poursuite équitable de l’apprentissage pendant la pandémie de COVID-19, assurer un retour complet et juste à l’éducation après la pandémie et renforcer les systèmes d’apprentissage pour le futur.

    L’AIU offre son soutien aux dirigeants des universités et aux dirigeants d’autres établissements d’enseignement supérieur à l’échelle mondiale en facilitant la collaboration et l’échange afin de trouver des solutions aux défis que pose la pandémie. L’AIU suit également de près les impacts sur le secteur de l’enseignement supérieur, partage des solutions et met en lumière les principaux enjeux auxquels l’enseignement supérieur devra faire face dans un monde post-pandémique.

    Parmi les nombreuses ressources que l’AIU offre pour soutenir le secteur de l’enseignement supérieur pendant la pandémie, on trouve la publication d’une première enquête mondiale sur l’impact de la COVID-19 sur l’enseignement supérieur mais aussi la publication plus récente d’un nouveau rapport sur les perspectives régionales et nationales de l’impact de la COVID-19 sur l’enseignement supérieur.

    L’AIU a aussi développé une série de pages web rassemblant diverses ressources concernant l’impact de la COVID-19.

    >>> En savoir plus sur la coalition mondiale pour l’éducation




  • L’Association Internationale des Universités...

    L’Association Internationale des Universités publie un nouveau rapport sur les perspectives régionales et nationales de l’impact du COVID-19 sur l’enseignement supérieur.

    A la suite de la publication de son premier rapport d’enquête mondiale sur l’impact du COVID-19 sur l’enseignement supérieur , l’Association Internationale des Universités (AIU) sort un nouveau rapport fournissant des perspectives régionales et nationales sur l’impact du COVID-19 sur l’enseignement supérieur.

    Le premier rapport mondial de l’AIU sur l’impact du COVID-19 sur l’enseignement supérieur a été conçu pour mieux comprendre les perturbations causées par le COVID-19 au niveau mondial et examiner les mesures entreprises par les établissements d’enseignement supérieur. Ce rapport avait pour but de dresser un bilan de l’impact du COVID-19 sur l’enseignement supérieur dans son sens large, ceci incluant : l’enseignement et l’apprentissage, la recherche et l’engagement envers la communauté.

    Pour compléter ce rapport initial et éclairer les points mentionnés ci-dessus, l’AIU a appelé ses organisations Membres à contribuer à la publication d’un nouveau rapport mettant en avant les perspectives régionales et nationales, en mettant les résultats du rapport mondial dans le contexte de leur réalités locales et en fournissant des informations supplémentaires.

    Le rapport présente des exemples de réussites au niveau régional et national en Asie, Europe et Amérique du Nord.

    >>> DECOUVREZ LE RAPPORT (en anglais) <<<




  • Un partenariat mondial pour le secteur de l’enseignement supérieur


    Les universités sont la clé vers des sociétés plus saines, plus vertes et plus justes. Leur réponse à la pandémie de COVID-19 a démontré la contribution essentielle qu’elles apportent à leurs communautés. Aucun des 17 Objectifs de développement durable (ODD) ne peut être atteint sans la contribution de l’enseignement supérieur - par la recherche, l’enseignement et l’engagement communautaire.

    L’enseignement supérieur est la pierre angulaire d’un écosystème éducatif solide et durable, et développe la pensée critique et les compétences requises par des citoyennes et citoyens engagés. L’internationalisation de l’enseignement supérieur, par le biais de partenariats et de la mobilité, est essentielle à la vitalité du secteur au niveau mondial.

    Le besoin d’un enseignement supérieur équitable et de qualité est sans doute plus important que jamais, tout comme la nécessité de défendre le rôle de l’enseignement supérieur dans le développement durable aux plus hauts niveaux, comme aux Nations Unies. Cela nécessite une réponse globale rendue possible par la coopération internationale.

    C’est pourquoi l’Association des universités du Commonwealth (ACU), l’AUF et l’Association internationale des universités (AIU) ont formalisé leur collaboration par un protocole d’accord signé lors du Forum politique de haut niveau des Nations Unies 2020, qui s’est tenu du 7 au 16 juillet 2020.

    Ensemble, les trois associations représentent plus de 2000 établissements d’enseignement supérieur dans plus de 140 pays, ce qui leur donne une base solide pour défendre l’enseignement supérieur à l’échelle internationale.

    Le Forum politique de haut niveau des Nations Unies est une plateforme essentielle pour les trois organisations, qui ont profité de cet événement pour promouvoir davantage le rôle de l’enseignement supérieur dans le développement durable.

    Dr Joanna Newman, Directrice générale et Secrétaire générale de l’ACU, a déclaré : « La collaboration internationale dans l’enseignement supérieur est plus importante que jamais. Nous sommes ravis d’avoir signé ce protocole d’accord avec nos partenaires, l’AUF et l’AIU. Il nous permettra de nous appuyer sur nos activités complémentaires existantes et de développer des initiatives conjointes pour engager nos membres et le secteur de l’enseignement supérieur au sens large. »

    Le Pr Slim Khalbous, Recteur de l’AUF, a déclaré : « La force du rapprochement entre les trois plus grandes organisations universitaires mondiales réside essentiellement dans la complémentarité entre des positionnements exclusifs et des offres différentes sur plusieurs plans. Aussi bien sur le plan de la présence géographique, de l’arrière-plan culturel, de l’organisation institutionnelle, que des thématiques prioritaires. Par conséquent, j’estime que le protocole d’accord signé entre nos trois organisations valorise cette diversité nécessaire pour un rôle plus actif et plus reconnu de l’enseignement supérieur dans le monde. »

    Dr Hilligje van’t Land, Secrétaire générale de l’AIU, a souligné qu’une « coopération internationale et multiculturelle forte dans le domaine de l’enseignement supérieur conduira au développement d’un monde plus durable. Ce partenariat contribue à cette dynamique et favorisera les approches institutionnelles et interdisciplinaires globales des questions analysées, débattues et enseignées dans les universités du monde entier, tout en les reliant aux 17 ODD adoptés dans le cadre de l’Agenda 2030 des Nations Unies. Cela permettra d’améliorer la qualité globale de l’enseignement supérieur. »

    Le protocole d’accord souligne l’engagement de ces associations internationales dans trois domaines prioritaires de collaboration : l’enseignement supérieur pour le développement durable, la qualité et la vitalité des systèmes d’enseignement supérieur et l’internationalisation de l’enseignement supérieur. Un groupe de travail conjoint, composé de représentants de chaque association, élaborera un plan de travail, coordonnera les actions de sensibilisation et suivra l’évolution des activités développées dans le cadre du protocole d’accord.




  • Rejoignez l’AIU au Forum Politique de Haut Niveau des Nations Unies sur le développement durable

    Le Forum politique de haut niveau (FPHN) est le sommet annuel des Nations Unies qui réunit les gouvernements, les Agences des Nations Unies et la société civile pour évoquer les progrès accomplis en vue de la réalisation de l’Agenda 2030. Cette année, cet événement se tiendra en ligne et aura pour thème : " Accelerated action and transformative pathways : realizing the decade of action and delivery for sustainable development " (Action accélérée et voies de transformation : concrétiser la décennie d’action et de mise en œuvre du développement durable). L’AIU dispose d’un statut consultatif auprès du Conseil économlique et social (ECOSOC) ce qui est le statut le plus élevé accordé par les Nations Unies aux organisations non-gouvernementales. L’AIU a donc cette chance unique de participer activement au FPHN.

    L’AIU, avec ses Membres et les dirigeants des établissements leaders de son cluster sur l’ESDD, organisera et participera à une série d’événements parallèles auxquels il est possible de vous inscrire pour y assister. Notamment, l’AIU co-organise un atelier le 13 juillet sur le thème ‘Teaching, Learning and Integrating the SDGs at universities and beyond - Linking to the Decade of Action’(Enseignement, apprentissage et intégration des ODD au sein des universités et au-delà - établir le lien avec la Décennie d’action).

    L’AIU partage également un espace d’exposition virtuel avec l’ACU et l’AUF !

    Découvrez tous les événements auxquels l’AIU participe et inscrivez-vous pour assister à ces événements !

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | Tout afficher

ONG en partenariat officiel avec l'UNESCO au statut d'association
Association internationale des Universités, UNESCO House, 1 rue Miollis, 75732 Paris cedex 15, France
Contact  |   Plan du site  |   Conditions d'utilisation  |   Crédits